Les prophéties des chefs indiens Hopi partie 1

Les Hopis sont une tribu d’indiens qui vivent en Arizona (États-Unis), sur de hauts-plateaux désertiques. Leur nom signifie les pacifiques. Leurs anciens sont des chefs spirituels porteurs de la sagesse et des traditions. Longtemps, ils n’ont partagé avec les blancs que des bribes de leurs connaissances, puisqu’ils n’étaient pas respectés. Les temps ont changé et certains délivrent leurs messages de paix et appellent l’humanité entière à choisir de changer de mentalité et de façon de vivre.

En 1946, après l’explosion des deux bombes nucléaires au Japon, 4 chefs Hopi (Dan Katchongva, Thomas Banyacya, David Monongye et Dan Evehema) ont décidé ou ont été mandatés pour révéler publiquement la sagesse et les enseignements traditionnels Hopi, y compris les prophéties hopi concernant le futur. C’est pourquoi ils ont parlé et autorisé que leurs paroles soient transcrites par écrit et diffusées.

Les Indiens Hopis d’Arizona ont prophétisé depuis des siècles sur de nombreux événements d’ampleur planétaire.

Ils avaient annoncé des générations à l’avance la venue d’une race d’hommes barbus, à la peau claire, montés sur des animaux étranges et portant des armes inconnues. Ceux-ci arriveraient d’au-delà de la grande mer de l’Est et auraient pour emblème la croix (le christianisme), mais ils allaient briser le cercle sacré de la nation et de l’harmonie avec la Mère Terre, en introduisant un mode de vie déséquilibré appelé Koyaanisqatsi qui serait éventuellement appelé à disparaitre.

  • (Ko-yaa-nis-qatsi, de « Ko-yaa-nis » : déséquilibre ou folie, et « qatsi » : vie). Nom tiré de la langue Hopi :
  1. Vie folle
  2. Vie tumultueuse
  3. Vie déséquilibrée
  4. Vie se désagrégeant
  5. Mode de vie non viable devant être remis en question
  6. Interprétation : l’avancée de la technologie sur la nature
  • Powaqqatsi (powaq-qatsi, de « powaqa » : faux magicien (usurpateur) qui vit aux dépens des autres, et « qatsi » : vie). Nom tiré de la langue Hopi :
  1. Manière d’être tournée exclusivement vers soi, contemplation de soi (approximativement synonyme de narcissisme) avec prétention et orgueil
  2. Entité humaine ou animale qui se nourrit des forces vitales des autres êtres dans le but de favoriser sa propre existence (approximativement synonyme de parasite)
  3. Interprétation : les différentes cultures, l’exploitation des pays pauvres par les pays riches, ou le contraste technologie/nature.
  • Naqoyqatsi (Na-qoy-qatsi, de « nah-qoy » : violence extrême, et « qatsi » : vie). Nom tiré de la langue Hopi :
  1. Vie basée sur le meurtre du prochain
  2. La guerre comme manière de vivre
  3. Interprétation : la violence des civilisations modernes

Depuis longtemps, les Hopis avaient prédit avec précision l’avènement des deux dernières guerres mondiales, de la bombe atomique, la formation de l’O.N.U. et la conquête américaine de la lune. Ils avaient prophétisé qu’une gourde de cendres devait tomber du ciel, faisant bouillir les mers et brulant les terres (la bombe atomique, 1945), et que l’aigle marcherait sur la lune (capsule Eagle I, d’Appollo 11, 1969); ils sauraient alors que le mode de vie déréglé, Koyaanisqatsi, serait sur le point de disparaitre. Ils auraient alors à se rendre à la grande maison de mica située à l’Est, où seraient rassemblés tous les chefs de la Terre (O.N.U.), pour leur faire entendre leur message de Paix.

Depuis le début des années soixante-dix, les Hopis en tête du mouvement indigéniste planétaire, se sont rendus à plusieurs reprises aux Nations Unies, afin de demander la reconnaissance du droit inhérent des peuples autochtones du monde à l’autodétermination. Le début de ces efforts coincide avec l’apparition du mouvement Arc-en-ciel qui s’est appliqué, depuis sa naissance, à défendre les mêmes causes. Il fallut attendre jusqu’en 1993 pour que soit déclaré officiellement une année internationale des peuples indigènes. Cette initiative fut suivie par la décennie internationale des Indigènes, de 1995 à 2004.

Cette ouverture de la part de l’O.N.U. laisse entrevoir l’espoir d’une Ère d’amélioration de la situation générale des peuples autochtones et par le fait même, de toute l’humanité. Les quatre cent millions d’Indigènes de par le monde, malgré leur grande diversité linguistique et culturelle, s’accordent tous sur une même philosophie de base axée sur le respect de l’Être humain et de la Mère Terre et sur la Paix entre les peuples.

Souvent appelé le quart-monde, les peuples indigènes doivent partout lutter contre les politiques d’assimilation et de marginalisation des états qui les dominent, afin de pouvoir perpétuer leurs cultures et traditions. L’ancienne sagesse ancestrale que ces peuples ont su conserver peut aider l’humanité à résoudre les grands problèmes prioritaires auxquels elle doit faire face en cette fin de XXème siècle: crise écologique, prolifération des armements, atteintes aux droits de l’homme…

Les prophéties des Hopis parlent encore d’une troisième guerre d’ampleur mondiale qui amènera une grande purification par le feu et causera la fin de notre monde actuel, le quatrième monde.

Cette vision apocalyptique de fin du monde, commune à d’innombrables prophéties de diverses traditions, ne marque que l’aboutissement nécessaire d’un cycle avant d’entamer la prochaine étape de notre évolution dans le monde à venir, le cinquième.

À l’instar de plusieurs grandes traditions ancestrales de l’humanité, les Hopis affirment que la Terre a été déjà détruite et remodelée trois fois, par de grandes purifications qui marquent la fin des cycles de l’évolution. L’histoire de quatre mondes successivement créés et anéantis se retrouve chez de nombreux peuples amérindiens aussi bien qu’en Afrique, en Australie, au Tibet et dans les Védas sanscrits.

Le premier monde fut détruit par le feu des volcans et des météorites; le second fut anéanti par les Ères glaciaires; quant au troisième et dernier monde, il fut englouti durant l’Ère diluvienne. Nous sommes présentement à la fin du quatrième monde que l’humanité ait connu depuis sa création. D’un monde à l’autre, les humains développent leurs moyens matériels au détriment de leurs pouvoirs spirituels qui se sont amoindris progressivement depuis notre création.

Le monde actuel doit être lui aussi purifié par le feu. Les traditionnalistes Hopis disent que nous avons attiré nous-mêmes ce feu par nos agissements et que nous ne pouvons aucunement blâmer le Créateur des conséquences de nos actes. Ils ne s’opposent pas à cette grande purification, si telle est la volonté du Créateur et anticipent un cinquième monde, renouvelé et purifié.

Les prophéties hopies disent aussi que ceux qui survivront à cette grande purification, comme ce fut le cas lors des précédentes, seront ceux qui vivront en harmonie avec le plan de la Création. Ce seront ceux qui vivront selon le mode de vie hopi, c’est-à-dire d’une manière pacifique, simple, humble et spirituelle, en communautés tribales, dans le respect de la Terre nourricière.

C’est ainsi que les enseignements prophétiques de la tradition spirituelle du peuple Hopi définissent le mode de vie équilibré tel qu’il fut conçu dans le plan du Créateur.

Une première série d’avertissements avait eu pour but d’alerter les Anciens Hopis futurs de l’approche de cet avènement ; signe qui leur était donné de rompre le silence et de livrer au monde une deuxième série de prédictions annonçant l’imminence de la purification par le feu.

Voici la première série de prédictions :

Avertissement : Un cheval de fer viendra au pays de l’homme rouge.
Réalisation : Le chemin de fer a été construit au XIXe siècle.

Avertissement : L’homme blanc dressera des fils de métal dans le ciel.
Réalisation : Ce sont les lignes télégraphiques au XIXe, et, au XXe siècle les câbles porteurs d’électricité.

Avertissement : Des toiles d’araignées sillonneront le ciel.
Réalisation : Ce sont les traînées de condensation des avions.

Avertissement: Les puissances du rouge, de la svastika et du soleil menaceront l’île de la Tortue.
Réalisation : Vue de l’espace, l’Amérique du nord ressemble au profil d’une tortue (Ne me demandez pas comment des voyants pré-colombiens savaient cela). Pendant la seconde guerre mondiale et la guerre froide qui suivit, l’Amérique du nord fut menacée par ces trois « puissances ». La croix gammée des nazis et plus tard, les forces rouges communistes russes et chinoises entourèrent l’île de la Tortue. La toute puissance du soleil brûla le sol natal lorsque l’homme blanc essaya ses bombes atomiques dans le Nevada et au Nouveau Mexique, proches de la terre sacrée des Hopi en Arizona.

Avertissement: L’homme blanc créera une gangue de cendres qui empoisonnera la terre et la rendra stérile pour des générations.
Réalisation : Les bombes atomiques encore et les radiations stérilisantes.

Avertissement : L’accomplissement de cette première série de signes autorisera les Anciens Hopi à sortir de leur long silence et à répandre le message prophétique de l’imminence de la grande purification. Ils partageront leur connaissance et leur sagesse avec les peuples du monde, afin que chacun puisse se préparer ou amortir le choc sur la Terre.
Réalisation : Il y a 50 ans, en effet, les Anciens Hopi reconnurent que le premier train de signes était avenu. Ils commencèrent donc à révéler au monde les prophéties d’une purification prochaine. Certains Anciens, tel que Thomas Banyaca, ont expliqué ces prophéties à la télévision et ont parlé devant l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Et voici la seconde et dernière série d’avertissements :

Avertissement : Une tribu d’hommes vêtus de capes rouges et coiffés de chapeaux de même viendront de l’est en grand nombre, voyageant par les airs. Ils coloniseront les terres de l’ouest américain, se disperseront et disparaîtront.
Réalisation : Lorsque les trois premiers signes précurseurs de leur prophétie, vieille de 1200 ans, concernant la transplantation de leur religion vers l’Amérique furent accomplis, les tibétains rendirent visite aux Anciens Hopi. Cette prophétie donnée par le fondateur du bouddhisme tibétain, Padmasambhava, s’énonce : « Quand volera l’oiseau de fer (l’avion) et que le cheval courra sur les routes (autos), le peuple tibétain sera dispersé comme des fourmis sur la face de la Terre, et le Dharma viendra au pays des hommes rouges ». Depuis 1970, le Dalaï Lama et un certain nombre de prêtres aux capes marrons accomplissent la prophétie Hopi en visitant les Anciens Hopi, puis en poursuivant leur migration. De nombreux Hopi croient aussi que leur prophétie se complète par une seconde visite, dans les années 80, des disciples vêtus de rouge de Bhagwan Sri Rajneesh, arrivés par milliers dans l’ouest de l’Oregon. Effectivement, un groupe de partisans de Rajneesh rendit visite au chef des Anciens Hopi, Grand Père David Monogye, en 1985, pour ensuite disparaître suivis de leurs compagnons de voyage en capes rouges. Cette rencontre est très bien évoquée dans le livre : »Les Messies : Visions et Prophéties du 2ème avènement « .

Avertissement : L’homme blanc volera des roches de la lune. Ceci est un signe de danger car nous serons dans les derniers jours avant la purification.
Réalisation : Les missions Appolo ramenèrent sur Terre des centaines de kilos de roches prélevées sur la Lune.

Avertissement : L’homme blanc construira une maison permanente dans le ciel. Ceci est l’avertissement final avant la purification.
Réalisation : Les fragments de MIR ont tracé une trajectoire de feu jusqu’à l’océan, mais aujourd’hui la Station Internationale de l’Espace, bien plus permanente, parcourt le ciel. Elle sera tout à fait opérationnelle dans quelques années. On pourrait même dire qu’elle est opérationnelle et que les temps de la purification sont arrivés.

Aux Temps Anciens, Waka Tanka, le Grand Esprit,
a réuni les quatre races de l’humanité.
Aux hommes Blancs, il a donné le Feu à garder.
Aux hommes Jaunes, il a donné l’Air à garder.
Aux hommes Noirs, il a donné l’Eau.
Aux hommes Rouges, il a donné la Terre.
Aujourd’hui, qu’en ont-ils fait ?
L’Homme Blanc a crée la lumière électrique, le laser mais aussi la bombe atomique.
L’Homme Jaune maîtrise les techniques de la respiration qui aident à la méditation, mais l’air est pollué et à Tokyo, on est obligé de porter des masques pour se protéger de la pollution.
L’Homme Noir, qu’a-t-il fait de l’eau pour en manquer autant en Afrique ?
Seul l’Homme Rouge a conservé au mieux qu’il a pu la Terre qu’il a reçu en garde.
Quand l’Homme Blanc est arrivé sur les Terres Indiennes, il a demandé à l’Homme Rouge de lui acheter ses terres.
Celui-ci lui ayant répondu : « Je ne peux te vendre la terre car elle ne m’appartient pas, je n’en suis que le Gardien. Nous ne sommes pas propriétaires de la Terre, nous en sommes les dépositaires pour nos enfants. »
Alors, l’Homme Blanc a répondu : « Si elle ne t’appartient pas, alors je la prends »
La Terre porte en elle les quatre couleurs de la peau des Hommes, à certains endroits elle est rouge, à d’autres, blanche, noire ou jaune. Les océans séparent les continents, mais ils sont de toute façon liés à la Terre en dessous de l’eau.
Pourquoi les continents se déchirent-ils alors qu’ils font partie de la même Terre ?
Tel est l’Enseignement des Anciens

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*