Discours de Jiddu Krishnamurti à l’ONU

Discours de Krishnamurti lors du quarantième anniversaire de l’ONU, au siège des Nations Unies à New York, le 11 avril 1985. (Les sous-titres apparaissent après 2 minutes et 10 secondes)

Jiddu Krishnamurti (1895-1986) a été un penseur à contre-courant des idées reçues de son époque, un électron libre dans l’histoire des mouvements spirituels. Dès 1929, il a débuté une longue existence de prises de parole publiques à travers le monde qui, au-delà de sa disparition, continuent par l’écrit de fédérer une foule attentive. Sa bataille ? Réfléchir à la manière dont l’homme peut accéder à la vérité de la vie en se libérant de ses entraves ; l’accumulation de l’instruction, de la mémoire, des traditions et systèmes de pensée. Krishnamurti ne livre en aucun cas de remèdes. La marche vers la liberté et la découverte de soi aboutira par chacun, et en chacun. Car pour comprendre le réel, encore faut-il prendre connaissance de soi. Et pour se connaître soi-même, la première étape vers la libération consiste à fuir le carcan du conditionnement. Et laisser jaillir l’état créatif. C’est cette délivrance de l’esprit statique, du connu, qui offrira à chaque homme l’accès au rang d’architecte d’une société nouvelle.

Et aussi :

J. Krishnamurti – New York 1985 – Causeries aux Nations Unies – Pourquoi l’homme ne peut-il vivre en paix sur cette terre… https://youtu.be/qcga8ATBNh0

 

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*