Spécial Investigation : Du sang congolais dans nos portables ?

Des enfants meurent dans les mines d’Afrique pour extraire un minerai très rare, le coltan et la cassitérite, utilisés dans la fabrication des téléphones portables. En 2005 pourtant, l’ONU et la plupart des grandes firmes de téléphonie ont décrété un embargo sur le coltan en provenance d’Afrique, soupçonné d’alimenter des guerres civiles. Notre enquête démarre chez les seigneurs de la guerre qui exploitent ces mines au Congo ; elle se poursuit avec ceux qui transportent le précieux minerai à dos d’homme et le revendent à des intermédiaires pour 70 euros le kilo. Le coltan se négociera ensuite dix fois plus cher chez des négociants européens, avant d’être réexporté vers les usines chinoises qui fabriquent la moitié des téléphones portables occidentaux…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*